Appeler


« Rain Rot » – (Dermatophilus congolensis)

Lorsque que votre cheval vit le plus de temps possible dehors c’est bon pour son mental. Mais si vous vivez dans une région avec une température souvent humide ou de nombreuses pluies, votre cheval peut être à risque de contracter une maladie de peau, appelée communément « rain rot » et cette même bactérie quand elle touche les pâturons, s’appelle « Gale de boue ». Mais le traitement n’est pas le même puisque le cheval marche dans la boue par temps pluvieux. Un bon sujet pour un autre article de blogue….

Cause

Le “rain rot” (aussi appelé dermatophilose) est causé par une infection bactérienne, souvent confondu avec une maladie fongique. La bactérie vit sur la couche externe de la peau et cause des petites bosses croûtées, souvent sur le dos et les cuisses.

Cette bactérie est dormante jusqu’à ce qu’elle trouve toutes les conditions nécessaires à son éclosion (temps pluvieux, haut taux d’humidité, haute température et/ou piqûres d’insectes) et créer une inflammation de la peau. Cette bactérie ensuite se propage par elle-même. De plus, par les piqûres, les insectes sont capables d’être les « transporteurs » d’un cheval à l’autre !

 

Reconnaître du Rain Rot

C’est assez facile de le reconnaître puisque généralement ce sont des petites bosses et si on les arrache (attention le cheval aime pas toujours cela, ça fait mal!) car on arrache les les poils et la coûte en même temps. Ainsi il reste un rond de peau.

Il faut être particulièrement prudent avec les chevaux aux longs poils d’hiver protecteurs. L’humidité reste encore, donc un terrain encore plus propice au développement du rain rot qui risque de moins se voir et ainsi pouvoir se propager en des plaques de croûtes qui vont laisser voir de l’infection jaune-vert entre la peau nécrosée et la peau vivante lorsqu’elles seront enlevées. Donc soyons à l’oeil avec nos beaux nounours qui s’en viennent !

Faut-il préciser, qu’on va l’isoler des autres le plus possible et le soigner au lieu de le monter ?

Traitement

Même si la plupart des cas légers de rain rot pourraient se guérir par eux-mêmes avec du temps., afin d’éviter la profilération et donner de bons soins, on va doucher et/ou laver avec de l’eau tiède et un shampoing antibactérien ou de l’hydrolat de Monarde ou Lavande Vraie afin de ramollir les coûtes et les enlever (toujours en étant délicat et prudent car cela peut être douloureux pour votre cheval). ,

Appliquer un cataplasme d’argile avec de l’huile essentielle de Arbre à Thé (Tea Tree, Melaleuca) ou appliquer au pinceau sur les zones rondes sans poils un composé d’une huile végétale avec de l’huile essentielle de Tea Tree ou même de l’huile essentielle de Tea Tree pur.

En effet le Tea Tree peut être appliqué pur dans ce cas-là.

C’est sûr que de nombreuses recettes existes, celle-ci est simple et peu coûteuse ! De toute façon qui n’a pas sa bouteille de Tea Trea dans sa Trousse de Premiers soins ?

La prévention restera toujours un brossage quotidien avec des brosses propres et individuelles à chaque cheval. Désinfecter après usage !

Essayer de réduire les facteurs de risques environnementaux………Quelle bonne blague que d’essayer de contrôler la météo, de toute façon cela serait pire !

 

(Texte traduit librement (par mes soins) et inspiré d’un article de Ann Swinker, PhD, spécialiste chevaux à Penn State University)