Appeler


Écoulement nasal

Prenez quelques minutes pour vous assurer que cet écoulement est juste une petite “sniff” sans conséquences plutôt qu’un signe de maladie !

Un nez morveux n’est pas la chose la plus plaisante à découvrir lorsque vous rencontrez votre cheval. Mais avant de l’essuyer, prenez quelques minutes pour inspecter cet écoulement et en même temps jeter un bon coup d’œil général à votre cheval. Vous devez être sûr que ces sécrétions nasales ne sont pas un signe avant-coureur d’une maladie.

REGARDEZ de plus près

  • Inspectez l’écoulement : la couleur, l’odeur, la consistance, la quantité. Observez la présence de n’importe quel débris de matériel, nourriture, poussière des deux naseaux. Pensez à prendre des photos pour les partager avec votre vétérinaire et garder des traces de l’évolution et de tous changements.
  • Observez votre cheval : est-il abattu ? léthargique ? Ou, au contraire, a-t-il l’air anxieux, stressé ? Mange-t-il et boit-il normalement ? Est-ce qu’il tousse ?
  • Prenez ses signes vitaux : A-t-il de la fièvre ? Ses pulsations cardiaques ? Des battements du cœur élevés au repos peut être un signe de douleur. Si votre cheval tousse, a de la fièvre et démontre d’autres signes de maladie en plus d’un nez coulant, des problèmes respiratoires sont certainement entrain de se développer, appelez votre vétérinaire.Par contre, si l’écoulement nasal est clair comme de l’eau et que tout le reste semble bien aller, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Il a probablement respiré un peu de foin ou de poussière et cela a créé une petite irritation locale dans les voies nasales. Il peut aussi avoir un peu de poussière dans les yeux et l’excès de larmes est drainé par les voies nasales. Ne vous inquiétez pas, mais surveillez afin que cela ne continue pas !Un petit filet de sang ne doit pas vous inquiéter non plus. Il s’est probablement gratté ou s’est fait piqué par un brin de foin ou autre.
     
     

    Mais si vous voyez les signes suivants, appelez votre vétérinaire IMMÉDIATEMENT

     

      Un écoulement à l’odeur nauséabonde peut indiquer n’importe quelle infection (une dent, un sinus). Vous pourriez noter un écoulement sur un côté. Mince, gris, mucus mousseux et nauséabond pourrait indiquer une infection des poches gutturales, connectés aux trompes d’Eustache, entre les oreilles et la gorge.

 

  • Filet de sang clair qui s’écoule sans ralentissement et sans arrêt pendant une demi-heure peut indiquer une blessure à la paroi nasale
  • Filet de sang foncé qui s’écoule annonce probablement une accumulation de sang quelquepart dans la tête, les sinus, les poches gutturales. Si du sang foncé jaillit de son ou ses naseaux lorsqu’il penche la tête, le problème peut provenir du système respiratoire.
  • Mucus épais, jaune, purulent peut résulter d’une infection bactérienne ou virale ou d’un étranglement. Dans tous les cas, le cheval aura aussi de la fièvre, toussera ou aura d’autres signes de mal-être ou maladie. Dans le cas d’un étranglement, le cheval maintiendra probablement sa tête vers le bas.
  • Salive et nourriture mâchée sortant du nez et/ou de la bouche sont les signes d’étouffement, un blocage de l’œsophage. Un cheval avec un blocage va certainement aussi tousser et bâiller. Il risque de paniquer en essayant d’évacuer la matière qui lui bloque l’œsophage. Enlever toute eau et nourriture en attendant l’arrivée du vétérinaire.
     
     

    Mesures de sécurité

     

Juste par prévention isolez le cheval des autres chevaux si jamais cela devait être contagieux, et même pour un étranglement ou une infection respiratoire. Placez-le dans un box ou un enclos isolé des autres d’au moins 10 pieds afin d’éviter tous contacts nez-à-nez, au moins jusqu’à l’arrivée du vétérinaire qui confirmera le diagnostic. Évitez également de transporter l’éventuelle infection par vos vêtements, vos chaussures et vos mains. Si vous avez à manipuler votre cheval, prenez des précautions et changez vos vêtements.

 

 

Traduit et adapté librement par Sylvie Moser – Ressource Équine

Source : Article de Laurie Bonner – Revue Equus